Le Réseau Africain d’Analyse du Discours invité à la 1 ère édition de la foire de lutte contre la désinformation et les discours de haine

Mardi dernier, s’est tenue à l’Institut polytechnique des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC) sis à Cocody-Abidjan, la première édition de la foire de la lutte contre la désinformation et les discours de haine.

Le Réseau Africain d’Analyse du Discours y était représenté par sa Présidente, prof. Lezou Koffi et deux membres actifs, Dr Yves Marcel Youant et Dr  Nanourougo Coulibaly.

La cérémonie d’ouverture de cette foire s’inscrivait dans le cadre du lancement de la phase 2 du programme de lutte contre la désinformation dans les processus politiques en Côte d’Ivoire.

L’hôte du jour, M. Alfred Dan Moussa, Directeur Général de l’ISTC Polytechnique, après avoir présenté son groupe-école, s’est réjoui du partenariat entre son établissement et le NDI tout en saluant cette action qui est d’un enjeu capital dans la diffusion et la réception de l’information auprès des populations en période sensible notamment :

« Je vous souhaite d’avoir les dispositions d’esprit qui vous permettent de repartir très enrichit grâce au NDI. Il faut se lever pour bouter dehors la désinformation et le discours de haine », a-t-il martelé.

En marge des expositions, cette cérémonie d’ouverture a enregistré l’intervention de nombreux participants, essentiellement les bénéficiaires dudit programme qui ont livré en substance les résultats de leurs actions sur le terrain dans le cadre de cette lutte contre la désinformation et les discours de haine dans le processus électoral précis des législatives en Côte d’Ivoire.

Plusieurs ONG et Organisations de la Société Civile (OSC) ont donc été en immersion sur les réseaux sociaux en ligne et dans une douzaine de localités sensibles telles que Yopougon, Abobo, Bouaké, Duékoué, Bonoua, Anyama, Korhogo, Daoukro…

L’objectif général de ce programme de comprendre et d’atténuer l’impact de la désinformation sur les élections et les processus politiques correspond effectivement à l’une des ambitions du R2AD de développer un pôle expertise qui mette en exergue la dimension sociétale de l’Analyse du Discours.

La Présidente du R2AD, Prof. Aimée-Danielle Lezou Koffi s’est félicitée de ce qu’elle a qualifié « de début de collaboration prometteur avec le NDI ». Rappelons que cette dernière a été portée par ses pairs africains, à la tête du premier Réseau Africain d’Analyse du Discours dont elle est la toute première présidente, le 05 juin dernier à Abidjan, à l’issue de son Assemblée Générale constitutive.

Dr. Y M Youant pour le SERCOM R2AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *