Membres-fondateurs

Image 1 parmi 4

BOHUI Djédjé Hilaire (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)

Enseignant chercheur au département de Lettres Modernes de l’Université Félix Houphouët-Boigny depuis le 05 Janvier 1996, Monsieur Hilaire BOHUI est Professeur des Universités. De formation, grammairien et énonciativiste, il est spécialiste d’Analyse du discours, et de Pragmatique orientée sur les problématiques d’interaction et d’argumentation. Depuis 2007, il l’initiateur de l’enseignement de la linguistique de l’énonciation au département de Lettres Modernes, après avoir dispensé plusieurs années durant, des cours de grammaire normative, de phonétique et de phonologie. Depuis 2008, il est le Directeur scientifique du département de Lettres Modernes. Il est par ailleurs Responsable de l’UP Grammaire et Linguistique au département de Lettres Modernes depuis 2006 ; Responsable du Parcours Langues, Théories et Discours Littéraires depuis 2014 ; Membre fondateur du Réseau Africain d’Analyse de Discours (R2AD). Dans le cadre des activités dudit réseau, sa dernière contribution en date, diffusée en ligne au mois de décembre 2020, a pour titre : Du « performatif » : petite révision à l’attention des étudiants. Enfin, ouvert à son environnement et à l’actualité sanitaire du moment, il a voulu témoigner, à sa façon, pour l’histoire, avec d’autres, en lançant un appel à contribution pour un ouvrage collectif sur la Covid 19. Le thème de cet appel est : « La maladie à coronavirus : discours sur une pandémie, leçons d’un confinement ».

 

LEZOU KOFFI Aimée-Danielle (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire)

Madame Aimée-Danielle LEZOU KOFFI est enseignante-chercheure à l’Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire), Professeure des Universités. Ses recherches portent principalement sur les identités et représentations discursives et linguistiques, la sémantique des interactions verbales, le français en Afrique/ FLE, la diversité, l’interculturalité et les problématiques genre. Elle est active dans plusieurs réseaux et groupes de recherche : membre du Laboratoire Dynamique des Langues et Discours (LADYLAD), membre des Conseils de l’Association pour la Recherche Interculturelle (ARIC) et la Société d’étude sur Les Langages du Politique ; membre des réseaux Discours d’Afrique et discourse.net, membre fondatrice du Réseau Africain d’Analyse du Discours (R2AD) et enfin, coordinatrice adjointe du programme thématique de recherche Langues, sociétés, cultures et civilisations du CAMES (PTR-LSCC. Au titre de sa production scientifique récente (2019-2020), l’on compte :

-Aimée-Danielle LEZOU KOFFI, (2020) « Entre ethos et anti-ethos: la construction de l’acteur social à partir du double encodage de l’ethos » dans (Dir.)  Julien Auboussier, Virginie Lethier, Sandra NOSSIK, Les acteurs et actrices du discours, Semen N° 48, Université de Franche Comté, Besançon, France, pp 171-188.

-Michael Kranert et al. (2020), “COVID-19: The World and the Words Linguistic means and discursive constructions” DiscourseNet Collaborative Working Paper Series, no. 2/9, Special Issue: Discourse Studies Essays on the Corona Crisis, https://discourseanalysis.net/sites/default/files/2020-09/Kranert_et-al_2020_DNCWPS_2-9.pdf

-Aimée-Danielle LEZOU KOFFI et ADOU Amadou OUATTARA (2020), « Une analyse des textes de Zouglou, musique urbaine de Côte d’Ivoire : vers une (re)définition du discours politique », Revue du GRADIS, N° 004, janvier 2020. Université Gaston Berger, St Louis, Sénégal, pp.98-112

-Sanda ARDELEANU, Aimée-Danielle LEZOU KOFFI, Adou Amadou OUATTARA (Dir.), 2019, Dossier thématique La diversité : significations, matérialités et pratiques discursives, Revue ANADISS, n¨°28/2019, Universitatea « Ştefan cel Mare » din Suceava, Roumanie www.litere.usv.ro;

-Aimée-Danielle LEZOU KOFFI (Dir.), 2018, Diversité et développement en questions. Des réalités complexes. Abidjan, Université Félix Houphouët-Boigny, Éditions universitaires de Côte d’Ivoire ;

-Koffi Ganyo AGBEFLE et Aimée-Danielle LEZOU KOFFI (Dir.), 2018, Quel avenir pour le Français ? Regards croisés sur la francophonie, Revue DELLA Afrique, Vol. 1, Paris, Observatoire européen du plurilinguisme.


MBOW Fallou ( Université Cheikh Anta Diop, Sénégal)

Fallou Mbow est Professeur Titulaire de Sciences du langage (Analyse du Discours) à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar/Sénégal. Il est titulaire d’une thèse du troisième cycle d’Université Cheikh Anta Diop/Dakar et d’une thèse d’Etat d’Université Paris-Est (Ex. Paris 12)/France en Sciences du langage (Analyse du Discours). Il est actuellement Chef du département F2B (Administration et Gestion de l’Education, Formation des inspecteurs et des conseillers pédagogiques) de la FASTEF (Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation, Ex. ENS). M. MBOW est Responsable de la Formation Doctorale Education et Formation de l’Ecole Doctorale ETHOS (Etude de l’Homme et de la Société). Il est Responsable du cours magistral d’Analyse du Discours des niveaux Master 1 et Master 2 au département de Linguistique et sciences du Langage de la FLSH (Faculté des Lettres et Sciences Humaines). Ses travaux portent sur l’analyse des discours (littéraire, didactique, politique, social, etc.) et des interactions verbales, et s’appuient sur les théories de l’énonciation linguistique et les courants pragmatiques suivant trois principaux axes :

Axe 1 : Analyse du discours et étude des textes littéraires négro-africains ;

Axe 2 : Interactions verbales et discours (politique, institutionnel, etc.) ;

Axe 3 : Analyse du discours et didactique des langues.


SY Kalidou (Université Gaston Berger, Sénégal)

Kalidou SY est docteur en littérature comparée, il est habilité à diriger les recherches (HDR) en Sciences du langage /Sémiotique du Centre de Recherches Sémiotiques de l’Université de Limoges. Pendant plus de 10 ans il a enseigné la pédagogie et la didactique des Lettres à la faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation (FASTEF, ex Ecole normale supérieure) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Retourné à ses domaines de prédilection, il enseigne la littérature comparée, la communication sociale et la sémiotique à l’Université Gaston Berger de St-Louis depuis 2012 où il a mis en place, en collaboration avec quelques collègues, le Groupe de Recherches en Analyse des Discours Sociaux/GRADIS et créé une revue internationale d’analyse du discours depuis 2015. Ses travaux portent essentiellement sur les processus de production du sens dans des environnements complexes en lien avec la cognition sociale et l’institution de communautés sémiotiques /sémiosiques. Kalidou SY a fait paraître une trentaine de publications (articles, ouvrages, directions d’ouvrages, directions de revues, etc.) dont Structures et Signification dans le roman historique (Harmattan, 2015), Paroles de Ville (dir., EUE, 2017), De la diversité fantasmée aux effets de réalité(s) (Harmattan, 2019, avec Aline Gohard-Radenckovic, Pia Stalder et Josianne Viellette), « Diversité(s) au coeur des politiques et des pratiques : entre l‘Europe et l’Afrique » (Revue Alterstice 2/2017, Université de Laval, avec Aline Gohard-Radenckovic, Pia Stalder et Josianne Veillette) et « Logiques de l’hétérogène. Langages de ville et production de singularités » (dir., Revue Gradis 1/2015, Université Gaston Berger de St-Louis).

Il est membre de plusieurs structures scientifiques dont le Centre de Recherches Sémiotiques de l’Université de Limoges /France, l’Association Française de Sémiotique, le Réseau Africain d’Analyse du Discours (R2AD, en tant que membre fondateur).